[2020-2021] Avec quelle équipe ?

Mercato, rumeurs, désirs, etc. : c'est ici que ça se passe.
CCR
Messages : 294
Inscription : mar. 13 déc. 2011 18:48

Re: [2020-2021] Avec quelle équipe ?

Message par CCR » mar. 15 sept. 2020 19:11

indy a écrit :
mar. 15 sept. 2020 08:44
Mais la question est effectivement oui, pourquoi sur 3 ans les stats de Vermin baisse...avait-il des problèmes depuis 3 ans ? Possible...
Ça coïncide peut-être avec l'arrivée de Boltshauser à Lausanne 😉

Avatar de l’utilisateur
indy
Messages : 2251
Inscription : ven. 2 sept. 2011 12:01

Re: [2020-2021] Avec quelle équipe ?

Message par indy » mar. 15 sept. 2020 20:05

Rochette parle de la transaction (j'aime bien sa conclusion :twisted: )

https://www.youtube.com/watch?v=bvD9ZDi ... fSports-FR

Bref, nous verrons... enfin je suis même pas sûr qu'on verra (ça commence à sentir le roussi dans le canton de vaud)

petrov
Messages : 1310
Inscription : jeu. 29 mars 2012 21:25

Re: [2020-2021] Avec quelle équipe ?

Message par petrov » mar. 15 sept. 2020 20:21

Pas le bon endroit mais à noter le nombre de contrats signés ces derniers jours avec des sponsors ... pas moins de 3 en quelques jours .... bonnes nouvelles !

Avatar de l’utilisateur
indy
Messages : 2251
Inscription : ven. 2 sept. 2011 12:01

Re: [2020-2021] Avec quelle équipe ?

Message par indy » mar. 15 sept. 2020 22:41

Article de Beau dans la TdG

Ge/Servette et le LHC ont échangé six joueurs durant l’été
Lundi soir, Ge/Servette et Lausanne ont mis la touche finale à leur deuxième vague de transactions en un mois. Joel Vermin jouera aux Vernets,

Il était 21 heures lundi lorsque toutes les parties sont tombées d’accord. Pas de poignée de main, évidemment. Mais un soulagement d’y être enfin arrivé. Que Joel Vermin (28 ans), devenu indésirable à Lausanne, file à Genève, en échange de Tim Bozon (26 ans) et de Petr Cajka (19 ans). Car depuis le début de cette rocambolesque histoire, les différents protagonistes ont fréquemment trouvé un terrain d’entente avant que Petr Svoboda, directeur des opérations hockey à Lausanne, ne change d’avis au dernier moment. De quoi agacer Ge/Servette et les joueurs impliqués dans ce (très) long feuilleton. «Je suis très content et excité de pouvoir commencer au sein de ma nouvelle équipe, s’est enthousiasmé Joel Vermin après ces mois d’incertitude. Je suis satisfait que la saison puisse commencer tout bientôt.»

Pour rappel, les dirigeants du Lausanne HC tentaient de trouver un repreneur pour le contrat du Bernois depuis la mi-juillet. À cette époque, l’ailier international avait eu un problème personnel avec un coéquipier, une situation qui avait rendu sa présence à la Vaudoise aréna quasi impossible. «Quasi impossible? C’est plus que ça, nous a confié une personne proche des négociations. La situation était irréparable. Il n’y avait aucun retour en arrière possible.» Et comme les tractations ont eu lieu sur la place publique, cela devenait également compliqué de rebrousser chemin en ce qui concerne Tim Bozon. L’ailier français à licence suisse rongeait son frein dans les tribunes des Vernets depuis quelques matches de préparation.

Peu de repreneurs
Alors qu’il ne reste qu’un peu plus de deux semaines avant la reprise de la saison, le temps commençait à manquer pour trouver un terrain d’entente. C’est la raison pour laquelle tout s’est accéléré en fin de semaine dernière et durant le week-end. Dimanche en fin d’après-midi les parties ont échafaudé le plan qui a été validé lundi après plusieurs jours de négociations et d’incertitudes. «On entendait tout et son contraire, nous a confié un joueur genevois sous couvert d’anonymat. Au moins, désormais, on sait et on peut passer à autre chose.»

Jusqu’à cet instant, il y avait une pierre d’achoppement majeure: l’inappétence de Joel Vermin de lier son avenir avec le club des Vernets. Tim Bozon, lui, avait longuement réfléchi mais avait décidé de se joindre à Lausanne. «On a dit que je ne voulais pas jouer au LHC, a-t-il détaillé. Mais je voulais surtout être sûr de prendre la bonne décision.» Selon les informations du site watson.ch, que Ge/Servette n’a pas confirmées, Vermin a paraphé un nouveau contrat jusqu’en 2022 avec une option pour deux saisons supplémentaires. Il faut dire que le GSHC négociait seul sur ce dossier, puisque les autres clubs de la ligue se sont rapidement mis à l’écart. En cette période de coronavirus, personne ne semblait vouloir prendre le risque d’engager un joueur supplémentaire, de surcroît un homme à la réputation écornée.

Cet échange genevo-lausannois est le second à avoir eu lieu durant la saison morte après celui qui a impliqué Tyler Moy (désormais à Genève), ainsi que les néo-Lausannois Floran Douay et Guillaume Maillard. Au final, deux Lions ont rejoint les Vernets, tandis que quatre Aigles ont effectué le chemin inverse. Est-ce à dire que le GSHC ne croit plus en ses jeunes après avoir laissé partir trois de ses anciens juniors? «Non, pas du tout, a contré Marc Gautschi, directeur sportif des Grenat. Nous restons un club formateur. Il y a encore passablement de jeunes dans l’effectif. Pour eux c’est aussi une bonne nouvelle, ils vont pouvoir intégrer des lignes où tout le monde peut marquer. On a vu l’an passé qu’un Patry ou qu’un Arnaud Riat était plus à l’aise dans un premier ou un deuxième trio avec des étrangers ou des éléments confirmés.» Toujours est-il que les places seront autrement plus chères pour ces jeunes lors de l’exercice à venir.

Profondeur lausannoise
Finalement, Lausanne poursuit sa réorientation, tandis que Genève semble passer à la vitesse supérieure après un exercice 2019-2020 digne d’éloges. Avec les arrivées de Tyler Moy, Joel Vermin et Damien Riat (ce dernier ne disputera toutefois que quelques matches avant de rejoindre Washington en NHL), Marc Gautschi a aligné de jolis noms dans son vestiaire. Au détriment de la profondeur qui faisait le succès du GSHC? «La saison dernière, nous avons souvent joué en surrégime avec un résultat au-delà de toutes attentes, a-t-il admis. Nous ne pouvions pas repartir ainsi, il a fallu des changements, d’autant que la deuxième année avec des jeunes est toujours plus compliquée. Nous sommes contents de ces changements.»

C’est finalement du côté de Lausanne qu’il y a désormais abondance. Avec seize attaquants sous contrat (sans compter les espoirs amenés à être «parqués» à Martigny et Biasca), Petr Svoboda n’a peut-être pas fini son ménage. Injoignable mardi pour commenter cette transaction, le propriétaire minoritaire du LHC va probablement continuer à être agressif sur le marché. Une source proche du club nous confirme d’ailleurs que des approches ont été faites pour tenter de débaucher Jason Fuchs (Bienne). Des velléités que le directeur sportif Martin Steinegger aurait d’ores et déjà balayées. Preuve que le dossier Joel Vermin n’était pas le dernier sur la pile de Petr Svoboda.
et son commentaire

https://www.lematin.ch/story/commentair ... 7969742957

Je tiens à préciser que je m'appelle pas Beaud hein :lol:, mais sa citation de "la grenouille qui veut se faire aussi grosse que le boeuf" est exactement le sentiment que j'exprime depuis 2 semaines.

Seul le futur nous donnera la réponse

scoutsh
Messages : 3914
Inscription : lun. 9 janv. 2012 11:29

Re: [2020-2021] Avec quelle équipe ?

Message par scoutsh » mer. 16 sept. 2020 12:41

Perso j'adore l'article de la TDG. Donc on apprend en première partie signé Beaud, que Vermin n'était pas du tout emballé à l'idée de venir à Genève et qu'il a signé finalement un peu faute de mieux. Et dans l'encadré signé par Maillard, on lit que Vermin est absolument enchanté de venir dans cette merveilleuse patinoire des Vernets et qu'il n'a pas hésité une seule seconde à venir à Genève... Et tout ça dans le même article... Fort !

Avatar de l’utilisateur
Totor
Messages : 1014
Inscription : mer. 19 mars 2014 10:31
Localisation : La Plaine

Re: [2020-2021] Avec quelle équipe ?

Message par Totor » mer. 16 sept. 2020 14:39

scoutsh a écrit :
mer. 16 sept. 2020 12:41
Perso j'adore l'article de la TDG. Donc on apprend en première partie signé Beaud, que Vermin n'était pas du tout emballé à l'idée de venir à Genève et qu'il a signé finalement un peu faute de mieux. Et dans l'encadré signé par Maillard, on lit que Vermin est absolument enchanté de venir dans cette merveilleuse patinoire des Vernets et qu'il n'a pas hésité une seule seconde à venir à Genève... Et tout ça dans le même article... Fort !
Les gens qui suivent un minimum le ok, ne sont pas né de la dernière pluie et savent très bien ce que voulait en priorité le joueur. L'article de Maillard est juste bon pour les autres.
Dernière édition par Totor le mer. 16 sept. 2020 14:44, édité 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Manny89
Messages : 1373
Inscription : ven. 21 sept. 2012 15:08
Localisation : Pas là

Re: [2020-2021] Avec quelle équipe ?

Message par Manny89 » mer. 16 sept. 2020 14:42

Totor a écrit :
mer. 16 sept. 2020 14:39
Les gens qui suivent un minimum le ok,
Ok. Mort.

Avatar de l’utilisateur
Totor
Messages : 1014
Inscription : mer. 19 mars 2014 10:31
Localisation : La Plaine

Re: [2020-2021] Avec quelle équipe ?

Message par Totor » mer. 16 sept. 2020 14:46

Manny89 a écrit :
mer. 16 sept. 2020 14:42
Totor a écrit :
mer. 16 sept. 2020 14:39
Les gens qui suivent un minimum le ok,
Ok. Mort.
J'ai peur que cette année oui.

Avatar de l’utilisateur
indy
Messages : 2251
Inscription : ven. 2 sept. 2011 12:01

Re: [2020-2021] Avec quelle équipe ?

Message par indy » mer. 16 sept. 2020 14:51

scoutsh a écrit :
mer. 16 sept. 2020 12:41
Perso j'adore l'article de la TDG. Donc on apprend en première partie signé Beaud, que Vermin n'était pas du tout emballé à l'idée de venir à Genève et qu'il a signé finalement un peu faute de mieux. Et dans l'encadré signé par Maillard, on lit que Vermin est absolument enchanté de venir dans cette merveilleuse patinoire des Vernets et qu'il n'a pas hésité une seule seconde à venir à Genève... Et tout ça dans le même article... Fort !
L'encadré vient de l'interview de Maillard... c'est le problème avec cette fusion d'edipress, tous les articles sont mélangés avec des auteurs différents.

Du coup choisi la version que tu préfères...la version politique "à la Quennec" où tout le monde est beau, gentil et content.... ou la version de l'envers du décors

Avatar de l’utilisateur
Manny89
Messages : 1373
Inscription : ven. 21 sept. 2012 15:08
Localisation : Pas là

Re: [2020-2021] Avec quelle équipe ?

Message par Manny89 » mer. 16 sept. 2020 15:06

Totor a écrit :
mer. 16 sept. 2020 14:46
Manny89 a écrit :
mer. 16 sept. 2020 14:42
Totor a écrit :
mer. 16 sept. 2020 14:39
Les gens qui suivent un minimum le ok,
Ok. Mort.
J'ai peur que cette année oui.
;)

George Best
Messages : 66
Inscription : mer. 8 oct. 2014 22:11

Re: [2020-2021] Avec quelle équipe ?

Message par George Best » jeu. 17 sept. 2020 08:08

indy a écrit :
mer. 16 sept. 2020 14:51
scoutsh a écrit :
mer. 16 sept. 2020 12:41
Perso j'adore l'article de la TDG. Donc on apprend en première partie signé Beaud, que Vermin n'était pas du tout emballé à l'idée de venir à Genève et qu'il a signé finalement un peu faute de mieux. Et dans l'encadré signé par Maillard, on lit que Vermin est absolument enchanté de venir dans cette merveilleuse patinoire des Vernets et qu'il n'a pas hésité une seule seconde à venir à Genève... Et tout ça dans le même article... Fort !
L'encadré vient de l'interview de Maillard... c'est le problème avec cette fusion d'edipress, tous les articles sont mélangés avec des auteurs différents.

Du coup choisi la version que tu préfères...la version politique "à la Quennec" où tout le monde est beau, gentil et content.... ou la version de l'envers du décors
Si un joueur n’est pas emballé de venir à Genève, il ne signe pas un contrat avec une option pour deux années supplémentaires! C’est si simple que ça :)

petrov
Messages : 1310
Inscription : jeu. 29 mars 2012 21:25

Re: [2020-2021] Avec quelle équipe ?

Message par petrov » jeu. 17 sept. 2020 17:01

Au vu des articles de journaux, le prochain marché des transferts sera animé avec pas mal de joueurs d’impacts sur le marché ...

notre chance est que du coup on a notre cadre constitué avec les derniers mouvements et on pourra regarder svoboda, schelling et autre steinegger ou Domenichelli (Et j’en oublie ..ZSC peut être un peu moins, déjà une très belle équipe ..Mais Zoug) s’étriller sur La place publique et s’arracher les joueurs à qui mieux mieux ...

Tisuissesse
Messages : 403
Inscription : ven. 13 mars 2015 19:22

Re: [2020-2021] Avec quelle équipe ?

Message par Tisuissesse » ven. 18 sept. 2020 19:43

J'ai exactement le même sentiment. J'ai peu peur qu'on ait cassé une dynamique à vouloir être gourmand. Avoir trop de "star" c'est jamais bon.
Cela dit ce changement de politique peut expliquer le départ d'un certain nombre de personnes que cela soit Stücki l'année passée, à Genève futur et McSo.
Wait and see. Ils n'ont pas intérêt à se planter sous peine d'avoir vite le fantôme de Chris planer. Et attention gagner les matchs ou les matchs à enjeu, ce n'est pas pareil...😉
indy a écrit :
mar. 15 sept. 2020 22:41
Article de Beau dans la TdG

Ge/Servette et le LHC ont échangé six joueurs durant l’été
Lundi soir, Ge/Servette et Lausanne ont mis la touche finale à leur deuxième vague de transactions en un mois. Joel Vermin jouera aux Vernets,

Il était 21 heures lundi lorsque toutes les parties sont tombées d’accord. Pas de poignée de main, évidemment. Mais un soulagement d’y être enfin arrivé. Que Joel Vermin (28 ans), devenu indésirable à Lausanne, file à Genève, en échange de Tim Bozon (26 ans) et de Petr Cajka (19 ans). Car depuis le début de cette rocambolesque histoire, les différents protagonistes ont fréquemment trouvé un terrain d’entente avant que Petr Svoboda, directeur des opérations hockey à Lausanne, ne change d’avis au dernier moment. De quoi agacer Ge/Servette et les joueurs impliqués dans ce (très) long feuilleton. «Je suis très content et excité de pouvoir commencer au sein de ma nouvelle équipe, s’est enthousiasmé Joel Vermin après ces mois d’incertitude. Je suis satisfait que la saison puisse commencer tout bientôt.»

Pour rappel, les dirigeants du Lausanne HC tentaient de trouver un repreneur pour le contrat du Bernois depuis la mi-juillet. À cette époque, l’ailier international avait eu un problème personnel avec un coéquipier, une situation qui avait rendu sa présence à la Vaudoise aréna quasi impossible. «Quasi impossible? C’est plus que ça, nous a confié une personne proche des négociations. La situation était irréparable. Il n’y avait aucun retour en arrière possible.» Et comme les tractations ont eu lieu sur la place publique, cela devenait également compliqué de rebrousser chemin en ce qui concerne Tim Bozon. L’ailier français à licence suisse rongeait son frein dans les tribunes des Vernets depuis quelques matches de préparation.

Peu de repreneurs
Alors qu’il ne reste qu’un peu plus de deux semaines avant la reprise de la saison, le temps commençait à manquer pour trouver un terrain d’entente. C’est la raison pour laquelle tout s’est accéléré en fin de semaine dernière et durant le week-end. Dimanche en fin d’après-midi les parties ont échafaudé le plan qui a été validé lundi après plusieurs jours de négociations et d’incertitudes. «On entendait tout et son contraire, nous a confié un joueur genevois sous couvert d’anonymat. Au moins, désormais, on sait et on peut passer à autre chose.»

Jusqu’à cet instant, il y avait une pierre d’achoppement majeure: l’inappétence de Joel Vermin de lier son avenir avec le club des Vernets. Tim Bozon, lui, avait longuement réfléchi mais avait décidé de se joindre à Lausanne. «On a dit que je ne voulais pas jouer au LHC, a-t-il détaillé. Mais je voulais surtout être sûr de prendre la bonne décision.» Selon les informations du site watson.ch, que Ge/Servette n’a pas confirmées, Vermin a paraphé un nouveau contrat jusqu’en 2022 avec une option pour deux saisons supplémentaires. Il faut dire que le GSHC négociait seul sur ce dossier, puisque les autres clubs de la ligue se sont rapidement mis à l’écart. En cette période de coronavirus, personne ne semblait vouloir prendre le risque d’engager un joueur supplémentaire, de surcroît un homme à la réputation écornée.

Cet échange genevo-lausannois est le second à avoir eu lieu durant la saison morte après celui qui a impliqué Tyler Moy (désormais à Genève), ainsi que les néo-Lausannois Floran Douay et Guillaume Maillard. Au final, deux Lions ont rejoint les Vernets, tandis que quatre Aigles ont effectué le chemin inverse. Est-ce à dire que le GSHC ne croit plus en ses jeunes après avoir laissé partir trois de ses anciens juniors? «Non, pas du tout, a contré Marc Gautschi, directeur sportif des Grenat. Nous restons un club formateur. Il y a encore passablement de jeunes dans l’effectif. Pour eux c’est aussi une bonne nouvelle, ils vont pouvoir intégrer des lignes où tout le monde peut marquer. On a vu l’an passé qu’un Patry ou qu’un Arnaud Riat était plus à l’aise dans un premier ou un deuxième trio avec des étrangers ou des éléments confirmés.» Toujours est-il que les places seront autrement plus chères pour ces jeunes lors de l’exercice à venir.

Profondeur lausannoise
Finalement, Lausanne poursuit sa réorientation, tandis que Genève semble passer à la vitesse supérieure après un exercice 2019-2020 digne d’éloges. Avec les arrivées de Tyler Moy, Joel Vermin et Damien Riat (ce dernier ne disputera toutefois que quelques matches avant de rejoindre Washington en NHL), Marc Gautschi a aligné de jolis noms dans son vestiaire. Au détriment de la profondeur qui faisait le succès du GSHC? «La saison dernière, nous avons souvent joué en surrégime avec un résultat au-delà de toutes attentes, a-t-il admis. Nous ne pouvions pas repartir ainsi, il a fallu des changements, d’autant que la deuxième année avec des jeunes est toujours plus compliquée. Nous sommes contents de ces changements.»

C’est finalement du côté de Lausanne qu’il y a désormais abondance. Avec seize attaquants sous contrat (sans compter les espoirs amenés à être «parqués» à Martigny et Biasca), Petr Svoboda n’a peut-être pas fini son ménage. Injoignable mardi pour commenter cette transaction, le propriétaire minoritaire du LHC va probablement continuer à être agressif sur le marché. Une source proche du club nous confirme d’ailleurs que des approches ont été faites pour tenter de débaucher Jason Fuchs (Bienne). Des velléités que le directeur sportif Martin Steinegger aurait d’ores et déjà balayées. Preuve que le dossier Joel Vermin n’était pas le dernier sur la pile de Petr Svoboda.
et son commentaire

https://www.lematin.ch/story/commentair ... 7969742957

Je tiens à préciser que je m'appelle pas Beaud hein :lol:, mais sa citation de "la grenouille qui veut se faire aussi grosse que le boeuf" est exactement le sentiment que j'exprime depuis 2 semaines.

Seul le futur nous donnera la réponse

scoutsh
Messages : 3914
Inscription : lun. 9 janv. 2012 11:29

Re: [2020-2021] Avec quelle équipe ?

Message par scoutsh » mer. 23 sept. 2020 09:01

4100 spectateurs autorisés pour le début de la saison... on est au moins certain de faire guichets fermés !

Avatar de l’utilisateur
Manny89
Messages : 1373
Inscription : ven. 21 sept. 2012 15:08
Localisation : Pas là

Re: [2020-2021] Avec quelle équipe ?

Message par Manny89 » mer. 23 sept. 2020 09:32

scoutsh a écrit :
mer. 23 sept. 2020 09:01
4100 spectateurs autorisés pour la saison... on est au moins certain de faire guichets fermés !
:|

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 9 invités