Ambri

Ce qu'il se passe dans les autres patinoires du pays, dans le bureau du juge unique, en équipe nationale...
Répondre
Romandia
Messages : 135
Inscription : lun. 19 déc. 2011 15:48
Localisation : Veyrier-beach

Ambri

Message par Romandia » jeu. 31 oct. 2013 09:16

Il ne seront certainement pas champions, ils feront peut-être les play-off, mais ils ont déjà gagné le prix du meilleur TIFO !!!

ENORME

http://www.lematin.ch/sports/hockey/Ast ... y/17675973

Krizan
Messages : 36
Inscription : dim. 2 déc. 2012 00:19

Re: Ambri

Message par Krizan » jeu. 31 oct. 2013 16:32

Aaah enfin un topic sur Ambri ;) Ambri fait vraiment une saison incroyable (la meilleure de ces 6 dernières années), avec la meilleur défense, le deuxième meilleur powerplay ET Boxplay de la ligue et avec les deux gardiens avec les meilleurs pourcentages d'arrêts. J'espère que ça continuera car les voir pendant 6 ans en bas de l'élite de Suisse était vraiment douloureux.

Dede231
Messages : 756
Inscription : mar. 13 déc. 2011 23:05

Re: Ambri

Message par Dede231 » ven. 1 nov. 2013 13:24

Et quelle ambiance!! Ambri fait vraiment plaisir en ce début de saison, c'est toujours sympa de voir un classement où des "gros clubs" sont en bas pendant qu'un "petit" trône en haut du classement.

Krizan
Messages : 36
Inscription : dim. 2 déc. 2012 00:19

Re: Ambri

Message par Krizan » mer. 6 nov. 2013 11:14

Un très bel article sur Ambri fait par la fédération internationale de hockey http://www.iihf.com/home-of-hockey/news ... ea5a7edf55

Suphan
Messages : 15
Inscription : dim. 24 févr. 2013 06:51

Re: Ambri

Message par Suphan » mar. 15 avr. 2014 20:20

Journal DuJura... No comment...

Deux cultures de gestion antagonistes

Après avoir participé aux play-off, le HC Ambri-Piotta peine à assumer ses salaires alors que le HC Bienne, en bon gestionnaire, est condamné à sauver sa place en LNA dans le barrage contre la relégation.

C’est une question de politique d’entreprise. Au HC Bienne, un franc est un franc. Le déficit structurel, estimé à 300 000 fr. par saison, est épongé année après année par les membres du conseil d’administration et leurs amis. A Ambri-Piotta, la valeur de l’argent est une notion très relative. Résultat: dès ce soir, les Seelandais et leurs 9 millions de budget lutteront pour leur place en LNA alors que les Léventins et leur enveloppe de 13 millions ont participé aux play-off.

Il y a quelques jours, les salariés du HC Ambri-Piotta ont été informés par email de l’état des finances de leur employeur. «(...) Le club affronte à nouveau des problèmes de liquidités» , écrivait le président léventin Filippo Lombardi. «Le conseil d’administration travaille pour remplir, comme toujours par le passé, ses obligations vis-à-vis des joueurs, du personnel et autres créanciers. (...) J’ai le regret de vous annoncer que le versement des salaires de mars et d’avril sera repoussé de quelques semaines.»

1,7 million de déficit


Selon nos renseignements, les rémunérations de mars ont été réglées ce mardi. Mais les joueurs «biancoblu» tremblent déjà pour les appointements d’avril et les primes de performances, qui prennent forcément l’ascenseur après une participation aux playoff. Pour l’exemple: ses primes 2012/13, le défenseur québécois Maxim Noreau ne les a perçues qu’en novembre dernier. Mieux vaut tard que jamais.

Depuis 2009 et le retrait partiel d’un important bailleur de fonds, le club de la Valascia essuie un déficit structurel d’environ 1,7 million par saison. «Nous n’avons pas encore les chiffres définitifs, mais nous nous attendons encore à une perte de cet ordre», admet Alain Vetterli, manager du HCAP. Pour l’éponger, une augmentation du capital-actions de 2,5 millions a été validée en septembre. «Dans les faits, cette augmentation devrait nous amener 5 millions», précise le CEO léventin. C’est que pour un franc déboursé, l’investisseur en versera deux. «Ce capital n’est cette fois pas ouvert au public. Nous voulons intéresser des personnes susceptibles d’investir dans le club sur le long terme. On ne peut pas toujours demander aux fans d’éponger notre déficit.»

Année après année, c’est avec de régulières augmentations du capital-actions et des appels aux dons que le HCAP trouve le moyen de s’en sortir. «Si on travaillait de cette façon au HC Bienne, je ne serais pas la bonne personne pour ce job!» , lâche le manager seelandais Daniel Villard. «Chez nous, une telle gestion serait impossible, car les fans ne nous donneraient jamais un million pour combler un trou. Mais Ambri-Piotta est toujours là et trouve toujours des solutions. Quand un joueur signe là-bas, il sait ce qui peut arriver.»

Petit problème de matériel

Les récurrents problèmes de liquidités des Léventins produisent des effets collatéraux. Faisant face à une pile de factures impayées, Interhockey a décidé en plein championnat de cesser la livraison de matériel aux «biancoblu». Un renoncement non sans conséquences. Le 12 novembre, alors qu’Ambri-Piotta se déplace aux Vernets, les Tessinois se sont retrouvés en rupture de scotch, outil notamment indispensable à la préparation des cannes. Ancien défenseur de Genève-Servette, Marc Gautschi s’est alors approché de Jimmy Omer, chef matériel des Aigles, afin de quémander quelques rouleaux. C’est avec de l’adhésif genevois que les Léventins se sont inclinés 3-4 aux tirs au but.

Entre Bienne et Ambri, deux cultures de gestion réellement antagonistes. «Nous connaissons presque en permanence l’état des postes les plus importants comme les dépenses ou les liquidités» , souligne Villard. «Chaque club gère ses finances comme il l’entend. Les Léventins ont une autre philosophie que la nôtre. Et cette saison, elle les a menés en play-off. Et ça, ça m’énerve!»

«Un club spécial»

Et le fair-play financier? Un mirage. «Disons que Bienne a une gestion un peu plus suisse allemande et nous une gestion un peu plus latine» , sourit Vetterli. «Je ne pense pas que cela soit une question de fair-play. Ambri est le dernier club de montagne en LNA. Avec la Coupe Spengler et le standing de la station, on ne peut pas placer Davos dans cette catégorie. Notre village compte 500 habitants et nous n’avons pas de mécènes derrière nous», dit-il en oubliant le richissime Egyptien Samih Sawiris. «Je ne cherche pas d’excuses, mais Ambri-Piotta est un club spécial, qui a besoin de ses fantastiques supporters.»

Et malgré des finances précaires, les Tessinois mettent le paquet pour séduire des hockeyeurs. «Je peux comprendre qu’ils soient obligés de payer un peu plus pour convaincre des joueurs d’aller là-bas», concède Villard. «Mais certaines fois, quand j’entends les salaires qu’ils offrent à des hockeyeurs de seconde zone, je ne comprends pas.» Pour débaucher Marc Grieder, défenseur du HC Bienne entre 2011 et 2013, les Léventins sont allés jusqu’à doubler la proposition de prolongation formulée par les Seelandais. Véridique!

Bienne est en barrage, AmbriPiotta en vacances. Faillite sportive ou faillite économique? Un choix philosophique que les Seelandais auront tout loisir de ruminer face à Viège.



La mort programmée de la Valascia

Ils n’ont plus le choix, les Léventins. D’ici à 2018, ils devront avoir quitté la mythique Valascia. Aux pieds des montagnes, la vétuste patinoire où sévit le HC Ambri-Piotta est sujette aux dangers d’avalanches. «La Confédération, le canton et la Ligue nous demandent d’aller de l’autre côté de la vallée», explique Alain Vetterli. Le projet existe concrètement. Ne reste plus qu’à dénicher les 35 millions nécessaires à sa réalisation. «Comme nous sommes obligés de partir, la Confédération et le canton vont nous aider à financer en partie notre nouvelle patinoire.» Question infrastructures, le HC Bienne a au moins un coup d’avance sur les «biancoblu». Maigre consolation.

Avatar de l’utilisateur
Cole
Messages : 4558
Inscription : ven. 2 sept. 2011 11:01

Re: Ambri

Message par Cole » mar. 15 avr. 2014 21:15

En même temps, si Ambri ne paye pas ses factures tôt ou tard, Ambri tombera en faillite. Du coup il y a bien quelqu'un qui doit passer derrière pour payer. Ce milliardaire Egyptien j'imagine.

Tu me diras, "c'est pas fair de vivre en dessus de ses moyens puis un type passe récupérer l'ardoise en fin de saison". Ok, mais dans ce cas la ni les ZSC, ni Lugano ne devraient bénéficier des moyens qu'ils ont actuellement, parce que clairement c'est pas les affluences patinoire, la buvette ou les sponsors maillots qui font que ces équipes disposent de 2x plus d'argent que le ventre mou du championnat. On pourrait aussi mentionner une autre équipe qui pèse extrêmement lourd dans son canton et qui bénéficie à ce titre d'énormes aides publiques indirectes via 2 sponsors plus que liés au canton.

Et puis comment tracer une ligne entre un sponsor légitime (qui paye selon les prix du marché pour X représentation) et un sponsor qui cache en réalité un gros donateur. Prenons un exemple extrême dans un autre sport, le PSG qui essaye de contourner les règles du fair play financier via un sponsor qatari qui injecte une somme complètement irréaliste pour être le sponsor maillot.

A l'arrivée la seule et unique règle c'est que tu dois te démerder pour payer tes factures. Si c'était pas le cas d'Ambri, ils ne seraient plus la. Pour ce qui est d'une certaine équité et d'un système plus saint comme stimulant pour tout le monde, il y a le plafond salarial comme Chris l'a suggéré a une époque. Mais avec des clubs comme Zurich ou Berne qui y seront forcément opposés, c'est pas prêt d'arriver.

Krizan
Messages : 36
Inscription : dim. 2 déc. 2012 00:19

Re: Ambri

Message par Krizan » mer. 16 avr. 2014 12:00

De toute façon cet article sert seulement aux biennois d'excuse d'avoir fait une mauvaise saison. Je vois pas en quoi comparé un club d'une ville de moins de 500 habitants et un club d'une ville de 50 mille habitants est pertinents. Le journaliste biennois est juste frustré et jaloux qu'Ambri s'en sort mieux que Bienne et au lieu d'avouer que Bienne a fait n'importe quoi avec ces transferts pendants l'année, il essaie de poser le problème ailleurs... Ambri est obliger d'agir de cette manière si il veut survivre et ça marche ( si jamais Sawiris a pas plus d'impact qu'un autre investisseurs sur le budget du club, ll s'occupe plus du budget pour la nouvelle patinoire en 2018 .Je trouve marrant de toujours taper sur Ambri et de plus parler du cas de Kloten et de son chef Denner qui à mon avis, mille fois plus douteux et révoltants.

Avatar de l’utilisateur
Goran McKim
Messages : 3990
Inscription : jeu. 1 sept. 2011 06:46
Localisation : G'nève
Contact :

Re: Ambri

Message par Goran McKim » mer. 16 avr. 2014 14:22

Rangers a écrit :Mais comme les SIG alors c'est aussi de l'argent public indirectement.
T'es marrant (ou pas), mais ne compare pas les montants versés par SIG à ceux versés par la BCF. Et je t'assure que je sais de quoi je parle.

Ok sur le principe ça reste dans la même logique, mais niveau montants on ne boxe pas dans le même catégorie. C'est comme si je venais te dire qu'un billet de 10.- et un billet de 100.- avaient la même valeur.

Liolio
Messages : 294
Inscription : mar. 3 janv. 2012 16:43

Re: Ambri

Message par Liolio » mar. 22 avr. 2014 10:48

Cole a écrit :
Prenons un exemple extrême dans un autre sport, le PSG qui essaye de contourner les règles du fair play financier via un sponsor qatari qui injecte une somme complètement irréaliste pour être le sponsor maillot.
Là c'est une histoire différente. La règle du fair-play financier veut que les clubs aient différentes sources de revenus afin de ne pas dépendre d'une seule. L'histoire du PSG que tu cites, c'est qu'une société veut sponsoriser le PSG, mais que celle-ci a déjà des liens avec un sponsor déjà présent. Pas grand chose avoir avec le cas Ambri, Fribourg ou Genève, ou le fair-play financier n'existe tout simplement pas.

raoul1
Messages : 1097
Inscription : dim. 8 janv. 2012 17:07

Ambri

Message par raoul1 » jeu. 31 mars 2016 20:09

Lu dans "La Cité", publication éditée à Genève, dans son numéro de mars 2016, sous le titre "De Genève au Tessin, ces liens troubles avec le Kazakhstan" et sous la plume des correspondants tessinois Fabio Lo Verso et Federico Franchini:
"le même Timur Azimov (note: ancien collaborateur de la KazMunaiGaz Trading) se prépare à injecter 40 millions de francs dans un projet d'Académie des sports a Ambri. Un accord a été signé à cet effet avec le HC Ambri Piotta présidé par le conseiller aux Etats Filippo Lombardi".

scoutsh
Messages : 3206
Inscription : lun. 9 janv. 2012 11:29

Re: Ambri

Message par scoutsh » mar. 4 oct. 2016 09:37

En tout cas, d'Ago flambe pas au Tessin. 3 pts après 11 matchs, pas terrible, terrible. Ce qui est assez étonnant car il était en feu pendant les matchs de préparation.

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités