McS la fin d'un cycle?

Discussions générales autour du club
Avatar de l’utilisateur
NoUseForANickname
Messages : 913
Inscription : lun. 7 nov. 2011 16:36

Re: McS la fin d'un cycle?

Message par NoUseForANickname » ven. 12 févr. 2021 11:48

Il parait bien evident que Strawson et sa horde sont allés chercher le moindre détail leur permettant de se débarasser de CMS...

Maintenant il faudra voir si Strawson a le bras assez long et est assez malin pour arriver a ses fins, mais honnetement, j'espère sincérement qu'il l'aura dans l'os, pour ne pas dire autre chose. C'est typiquement le genre de personne qui ne m'inspire aucune confiance ni sympathie, excusez moi du jugement arbitraire...

Team CMS, de mon côté 8-)

Avatar de l’utilisateur
indy
Messages : 2769
Inscription : ven. 2 sept. 2011 12:01

Re: McS la fin d'un cycle?

Message par indy » ven. 12 févr. 2021 11:51

scoutsh a écrit :
ven. 12 févr. 2021 11:35
BigZ a écrit :
ven. 12 févr. 2021 11:19
scoutsh a écrit :
ven. 12 févr. 2021 11:04
Si la moitié de ce qui m'a été raconté à l'époque est vrai, la fondation devrait avoir aucun mal à justifier le licenciement pour juste motif. Après, c'est toujours la même histoire, il s'agit d'une seule source, ex employé de surcroît.
Je vous donnerai pas les infos, mais disons que CMS se serait fait beaucoup d'argent sur le dos du club.
Mais encore une fois, les choses se vérifieront ou non aux Prudhommes et ça n'enlève rien au fait que sans CMS, on parlerait certainement pas d'un club confirmé de LNA à Genève.
J'en ai aussi entendu de très bonne sur Mcso et ses éventuelles magouilles. (Aurai t-on la même source ? :mrgreen: )

Mais je crois qu'il n'y a pas de preuve manifeste à montrer devant un tribunal, malheureusement pour la Fondation.

Je pense, comme Cole, que Mcso est pas tout blanc dans cette affaire, mais je n'ai aucun doute quant à l'issue de l'affaire :D
Peut-être bien que oui, peut-être bien que non. Au-delà de tout ça, y'a déjà les magouilles qui sont sorties dans la presse, la plus emblématique étant le LHC ou la douce gabegie entre les comptes de la SA et l'association. Perso, je suis toujours parti du principe que si on voulait continuer à avoir un club en LNA, fallait mieux fermer les yeux sur certaines choses et que la fin justifiait les moyens. Et pis bon, c'était quand même bonnard d'avoir un club ferme à l'autre bout du lac :mrgreen:
Maintenant, avec un support comme la fondation, les magouilles n'ont plus raison d'être et à la fin y'a une différence entre magouiller pour le bien du club (comme les deux exemples précités) ou pour son propre compte, ce sera au juge de trancher en fonction de ce qui sera amené sur la table lors du procès.
Les sources de toute façon, au niveau des ex-employés tu tombais soit sur les pros-McSorley, soit les antis-McSorley :lol: (le deuxième groupe était plus fournis)

raoul1
Messages : 1242
Inscription : dim. 8 janv. 2012 17:07

Re: McS la fin d'un cycle?

Message par raoul1 » ven. 12 févr. 2021 12:55

Le débat n'est pas de savoir si on préfère CMS (à qui je vouais un culte, persomnellemen) ou Strawson. D'ailleurs, je ne vois pas en Strawson l'homme fort ou le véritable patron. Il n'est que le Président du CA et je ne pense pas que son avis personnel (même sur le plan juridique) soit déterminant pour la Fondation.
Je ne suis pas au courant des rumeurs dont certains font état, mais pour moi, CMS à côté de ses immenses qualités, est celui qui a introduit le loup Quennec dans la bergerie tout en lui arrachant un contrat léonin. Presque une fable de La Fontaine !

scoutsh
Messages : 4434
Inscription : lun. 9 janv. 2012 11:29

Re: McS la fin d'un cycle?

Message par scoutsh » ven. 12 févr. 2021 13:24

indy a écrit :
ven. 12 févr. 2021 11:51
scoutsh a écrit :
ven. 12 févr. 2021 11:35
BigZ a écrit :
ven. 12 févr. 2021 11:19


J'en ai aussi entendu de très bonne sur Mcso et ses éventuelles magouilles. (Aurai t-on la même source ? :mrgreen: )

Mais je crois qu'il n'y a pas de preuve manifeste à montrer devant un tribunal, malheureusement pour la Fondation.

Je pense, comme Cole, que Mcso est pas tout blanc dans cette affaire, mais je n'ai aucun doute quant à l'issue de l'affaire :D
Peut-être bien que oui, peut-être bien que non. Au-delà de tout ça, y'a déjà les magouilles qui sont sorties dans la presse, la plus emblématique étant le LHC ou la douce gabegie entre les comptes de la SA et l'association. Perso, je suis toujours parti du principe que si on voulait continuer à avoir un club en LNA, fallait mieux fermer les yeux sur certaines choses et que la fin justifiait les moyens. Et pis bon, c'était quand même bonnard d'avoir un club ferme à l'autre bout du lac :mrgreen:
Maintenant, avec un support comme la fondation, les magouilles n'ont plus raison d'être et à la fin y'a une différence entre magouiller pour le bien du club (comme les deux exemples précités) ou pour son propre compte, ce sera au juge de trancher en fonction de ce qui sera amené sur la table lors du procès.
Les sources de toute façon, au niveau des ex-employés tu tombais soit sur les pros-McSorley, soit les antis-McSorley :lol: (le deuxième groupe était plus fournis)
On est bien d'accord, d'où une certaine prudence de ma part.

scoutsh
Messages : 4434
Inscription : lun. 9 janv. 2012 11:29

Re: McS la fin d'un cycle?

Message par scoutsh » ven. 12 févr. 2021 13:26

raoul1 a écrit :
ven. 12 févr. 2021 12:55
Le débat n'est pas de savoir si on préfère CMS (à qui je vouais un culte, persomnellemen) ou Strawson. D'ailleurs, je ne vois pas en Strawson l'homme fort ou le véritable patron. Il n'est que le Président du CA et je ne pense pas que son avis personnel (même sur le plan juridique) soit déterminant pour la Fondation.
Je ne suis pas au courant des rumeurs dont certains font état, mais pour moi, CMS à côté de ses immenses qualités, est celui qui a introduit le loup Quennec dans la bergerie tout en lui arrachant un contrat léonin. Presque une fable de La Fontaine !
Sans Quennec, le club aurait fait faillite, il faut pas l'oublier. Sa fin de présidence a été un désastre, mais il a bien tenu son rôle pendant une décennie et permis au club de s'établir durablement en LNA. J'arrive toujours pas à comprendre ce qui a pu se passer dans sa tête, mais de toute manière, tout ça est de l'histoire ancienne.

BigZ
Messages : 3650
Inscription : mar. 13 déc. 2011 11:46

Re: McS la fin d'un cycle?

Message par BigZ » ven. 12 févr. 2021 13:50

scoutsh a écrit :
ven. 12 févr. 2021 13:26
raoul1 a écrit :
ven. 12 févr. 2021 12:55
Le débat n'est pas de savoir si on préfère CMS (à qui je vouais un culte, persomnellemen) ou Strawson. D'ailleurs, je ne vois pas en Strawson l'homme fort ou le véritable patron. Il n'est que le Président du CA et je ne pense pas que son avis personnel (même sur le plan juridique) soit déterminant pour la Fondation.
Je ne suis pas au courant des rumeurs dont certains font état, mais pour moi, CMS à côté de ses immenses qualités, est celui qui a introduit le loup Quennec dans la bergerie tout en lui arrachant un contrat léonin. Presque une fable de La Fontaine !
Sans Quennec, le club aurait fait faillite, il faut pas l'oublier. Sa fin de présidence a été un désastre, mais il a bien tenu son rôle pendant une décennie et permis au club de s'établir durablement en LNA. J'arrive toujours pas à comprendre ce qui a pu se passer dans sa tête, mais de toute manière, tout ça est de l'histoire ancienne.
Je pense également que Quennec n'est pas a blâmer. D'ailleurs l'époque de Quennec, McSo, Stucki fonctionnait à merveille.

Simplement Quennec a eu un peu la folie des grandeurs et finalement il a voulu faire la même chose que la Fondation. Casser l'image "Genève Servette McSorley Hockey Club"

Torquemada
Messages : 897
Inscription : ven. 10 mars 2017 15:15

Re: McS la fin d'un cycle?

Message par Torquemada » ven. 12 févr. 2021 15:55

BigZ a écrit :
ven. 12 févr. 2021 13:50

Simplement Quennec a eu un peu la folie des grandeurs et finalement il a voulu faire la même chose que la Fondation. Casser l'image "Genève Servette McSorley Hockey Club"
Donc aussi un problème d'ego de HQ.

Maintenant si sans HQ le club aurait fait faillite (à voir quand même), il a aussi presque disparu sous HQ...

Derrière la fondation 1890, il y en a une autre et celle-là elle rigole pas généralement. Donc pas sûr que MCS ne se fasse pas exploser au final, parce que l'image de la fondation 1890, on peut dire que c'est du local et que donc tout le monde s'en fout ou presque, par contre la grande soeur sévère c'est une autre dimension, et je la vois mal (je peux me tromper naturellement) partir au charbon sans être sûr de ce qu'elle va pouvoir obtenir.

Autant comme tous j'apprécie ce que McS a fait pour le club dans son ensemble (il y a quelques passages moins notables malgré tout) autant je ne suis pas sûr de me présenter comme témoin de moralité devant un tribunal. C'est un excellent en tout, et en business aussi...

Avatar de l’utilisateur
lakings
Messages : 1975
Inscription : mer. 14 déc. 2011 10:08

Re: McS la fin d'un cycle?

Message par lakings » ven. 12 févr. 2021 16:51

Comme la plupart, je garderai à jamais un excellent souvenir de tout le travail fait par McSorley au niveau hockey. Il mérite sans aucun doute une statue devant la patinoire pour ça.

Pour les à côtés par contre, comme dit par plusieurs, ce n’est pas noir ou blanc. McSorley a un fin businessman et je peux imaginer (simple supposition de ma part), qu’il a roulé dans la farine HQ lors de la vente des actions avec un juteux contrat à durée déterminée de plus de 10 ans. J’imagine que McSorley a tenté un coup de poker. Vendre le club en s’assurant un contrat pour mieux attendre la chute de HQ et racheter le club pour une bouchée de pain avec l’aide de ses amis russes. Rien à lui reprocher là dessus... sauf qu’il a perdu.

Du côté de la fondation, je ne peux pas les blâmer de remettre en doute la validité d’un contrat longue durée signée par le précédent propriétaire au bord de la faillite. Je ne suis pas juriste mais j’imagine que lorsque un contrat est clairement au seul avantage d’une des deux parties, il soit largement discutable.

Ensuite on peut regretter la forme mais les divorces à l’amiable sont assez rares. En général, lorsqu’une info fuite ou qu’un article sort, je me demande toujours à qui profite le crime. Et en l’occurrence ils profitent souvent à McSorley. Je peux donc imaginer qu’il tire quelques ficelles en coulisses pour mettre la pression sur le club et qu’il ne faut pas prendre pour argent comptant tout ce qui est raconté.

Au final, le tribunal fera sont travail et on pourra tourner la page en gardant en excellent souvenir de McSorley et énormément de gratitude pour la fondation qui nous a sauvé de la faillite. Le reste, c’est de la cuisine interne.

Avatar de l’utilisateur
indy
Messages : 2769
Inscription : ven. 2 sept. 2011 12:01

Re: McS la fin d'un cycle?

Message par indy » ven. 12 févr. 2021 17:43

Torquemada a écrit :
ven. 12 févr. 2021 15:55
Derrière la fondation 1890, il y en a une autre et celle-là elle rigole pas généralement. Donc pas sûr que MCS ne se fasse pas exploser au final, parce que l'image de la fondation 1890, on peut dire que c'est du local et que donc tout le monde s'en fout ou presque, par contre la grande soeur sévère c'est une autre dimension, et je la vois mal (je peux me tromper naturellement) partir au charbon sans être sûr de ce qu'elle va pouvoir obtenir.
T'as tout à fait raison sur la grande sœur mais on peut aussi s'imaginer que si elle reste bien discrète, c'est primo parce qu'elle en a rien à branler du sport (ouais désolé BigZ, elle a aucune envie d'acheter Hoffmann et Malgin :twisted: ), qu'elle le fait juste parce que l'idée des académies et des perspectives pour les jeunes ça la plait mais qu'elle aura aucune hésitation à débrancher la prise et laisser 1890 se démerder toute seule. Et la petite sœur on peut pas dire que c'est du très costaud sans la grande.

Au final ça reste 2 entités indépendantes et pas sûr que Wilsdorf rentre dans l'arène pour ce combat.

Avatar de l’utilisateur
jahniclem
Messages : 683
Inscription : mar. 15 nov. 2011 12:16
Localisation : Grand-Lancy

Re: McS la fin d'un cycle?

Message par jahniclem » sam. 13 févr. 2021 01:54

Peut importe ce qu'on "pense" de McSorley, ou de ce qu'il a fait pour le hockey genevois et le club, je trouve assez étrange de juger la situation alors qu'on n'a aucun détail sur les éléments soumis à la justice : ni les clauses du contrat, ni les choses reprochées à McSorley pour justifier son licenciement. Et comme apparemment cela se joue sur l'interprétation de ce qui y est écrit, impossible de se faire une opinion sérieuse

Tout ce qu'on a à disposition c'est un article de journal, de plus à sens unique puisque seule l'une des parties s'exprime.
J'ai toujours tendance à penser que ceux qui s'expriment dans la presse avant un procès avec leur interprétation de l'histoire ont quelque chose à en retirer, à savoir mettre la pression ou obtenir une opinion publique favorable pour influencer la justice (c.f le procès Maudet s'ouvre lundi...). Et pour quelle raison le faire si on est sûr de son bon droit ?

Petit exemple, en quoi le fait d'avoir reçu 800 emails serait un problème ?

Le plus sage est de laisser les médias publier leurs articles monocordes, et d'attendre la décision de justice :
- soit McSorley perd, et l'histoire est réglée
- soit McSorley gagne, le club lui doit une blinde, et la Fondation éponge (ou le club coule).

Dans tous les cas, je ne vois pas la Fondation le réintégrer.

Resterait une seule question intéressante non abordée jusqu'ici : si McSo gagne, donc que le contrat est valable et qu'il touche son fric, aurait-'il le droit de s'engager dans un autre club d'ici 2028, ou sera-t'il payé à rien faire pendant 8 ans et interdit de pratiquer ailleurs ?

Romain
Messages : 86
Inscription : jeu. 20 avr. 2017 09:58

Re: McS la fin d'un cycle?

Message par Romain » sam. 13 févr. 2021 13:33

jahniclem a écrit :
sam. 13 févr. 2021 01:54
Petit exemple, en quoi le fait d'avoir reçu 800 emails serait un problème ?
Ca s'appelle être victime de mobbing. Contrairement à toi, je pense que c'est un élément qui peut être très important dans le procès car c'est quasi certain que ce sera pris comme preuve de l'acharnement du club à faire craquer CMS et le pousser à l'erreur et ensuite le virer pour faute grave.

Tisuissesse
Messages : 426
Inscription : ven. 13 mars 2015 19:22

Re: McS la fin d'un cycle?

Message par Tisuissesse » sam. 13 févr. 2021 17:38

Ce que je vois c'est que dès le départ la nouvelle direction a voulu effacer toute trace de Mcsorley comme s'il était jaloux de son succès. Oui, un club ne doit pas tourner au tour d'une personne mais si une personne qui est appréciée publiquement, on peut profiter de son aura. De suite, la nouvelle direction a voulu changer le nom du Mcsorley pub qui était une institution. Cela illustre parfaitement les choses.
Qu'est-ce que cela pouvait leur faire ? Stücki est parti. A mon avis, il n'est pas parti car le job ne l'intéressait plus. Puis dès que les résultats ont été en baisse Strawson a menacé Mcsorley de les relever de ces fonctions sauf qu'il a amener l'équipe en playoff avec ce match incroyable contre Berne en 118 minutes. Ils ont presque été obligé de le garder directeur. Ensuite, il le vire en pleine période du Covid. Il savait qu'il n'aurait pas à faire face à l'ire des Vernets ou à entendre chanter Merci Mcso. Le communiqué du club a été indigne quelque soit le désaccord. Il a été traité comme une vieillie chaussette.
La nouvelle direction n'a jamais voulu de Mcsorley. Je pense qu'ils ont fait une erreur car malgré son fort caractère. Il connaît bien le monde du hockey et pas que Suisse. Cela reste précieux. Personnellement cela me tend d'entendre Strawson parler hockey alors qu'il n'y connaît rien, n'a rien fait de ce milieu. Il n'est qu'un simple supporter. Son intervention dans le Matin sur le pack des nouvelles règles sur les étrangers me laissent songeuses. Je pense qu'il porte peu d'intérêt aux jeunes de la formation et n'a pas de vision. Il est en tout cas pas l'image de Genève. Et qu'a-t-il fait pour la patinoire ? Rien. Ah non, c'était soi-disant à Mcsorley de traiter ce dossier. Si ce dernier point est avéré, c'est scandaleux car ce rôle, c'est celui de Strawson... c'est le rôle du président et du CA. Dans tous les cas, je ne suis personnellement pas convaincu par la direction en place, ce qu'il ne veut pas dire qu'il faut un retour de Mcsorley. Personnellement, je me fiche d'avoir un Omark qui patine sur un patin. Je veux voir 10 winnick et fehr, ou un Bozon pas un Moy. Dans tous les cas, on verra la prochaine saison de transfert, si Gautschi est à la hauteur, mais pas encore entièrement convaincu. En tout cas, toute cette affaire McSo et le job de la nouvelle direction est à suivre, en espérant qu'on découvre pas de genferei.

Torquemada
Messages : 897
Inscription : ven. 10 mars 2017 15:15

Re: McS la fin d'un cycle?

Message par Torquemada » dim. 14 févr. 2021 08:15

:roll: :mrgreen:

Le projet fou de McSorley

Il veut construire une patinoire de 7000 places à Sierre
L’ancien entraîneur et directeur sportif de Genève-Servette a déposé une lettre d’intention pour bâtir une nouvelle enceinte et ramener le club de la Cité du Soleil en National League.
Emmanuel Favre
Publié aujourd’hui à 06h30


Il pleut ce jeudi 28 janvier sur le Cité du Soleil lorsque Chris McSorley (58 ans) se présente à la porte de l’Hôtel de la ville. Dans sa main droite, l’ancien entraîneur en chef et directeur sportif de Genève-Servette tient un courrier qu’il s’apprête à remettre en mains propres à Pierre Berthod, le président de la commune de Sierre. Le message dactylographié est clair: avec des associés, dont l’entrepreneur valaisan Philippe Jorand et le patron d’une fiduciaire genevoise Antonio Canton, l’Ontarien manifeste sa ferme intention de bâtir une nouvelle patinoire dans la ville du Valais central et de prendre des parts dans le club de hockey qui évolue aujourd’hui dans le championnat de Swiss League.

Une idée qui germe depuis 21 ans

Chris McSorley et ses partenaires travaillent depuis plusieurs mois sur la finalisation d’un dossier que nous avons consulté et dont les deux points centraux sont imbriqués. «J’avais mesuré la ferveur du public sierrois en l’an 2000 lors de ma première saison derrière le banc de GE Servette, raconte le Canadien. Aujourd’hui, il est temps de remettre ce club à une place qu’il mérite sur la carte du hockey suisse, en National League.»

‹‹La ligue souhaite que le 14e fauteuil de National League soit occupé par une formation valaisanne, nous voulons être cette équipe››

Chris McSorley, qui souhaite investir dans le capital actions du HC Sierre
Le plan sportif de Chris McSorley consiste à développer une équipe compétitive, capable de dominer la deuxième division et décrocher la 14e place disponible en première division à l’issue de la saison 2023-2024. «La ligue souhaite que ce fauteuil soit occupé par une formation valaisanne, nous voulons être cette équipe.»

Mais cet objectif demeurerait un mirage si le HC Sierre, qui patine dans une patinoire de Graben érigée en 1958 et aujourd’hui déglinguée, ne disposait pas d’un outil de travail moderne et confortable, doté d’espaces qui permettent de générer les revenus indispensables à l’essor de l’organisation. Dans un document intitulé «Condémines 20-30» et édité en novembre 2019, la Ville de Sierre avait prévu de mettre au concours un projet de nouvelle patinoire. Il était question d’étudier la faisabilité d’un stade de glace de 4500 places sur l’actuel emplacement des terrains de football sis à quelques centaines de mètres de la gare. Un non-sens pour Chris McSorley: «4500 places, c’est la capacité d’une arena de Swiss League, une ligue qui n’a pas de vrai modèle économique. L’investissement prévu (ndlr: 50 millions) est, à notre avis, bien trop lourd par rapport au potentiel offert par la deuxième division. Dans une région de plusieurs dizaines de milliers de personnes, dont de nombreux passionnés de hockey, où il y a de surcroît un fort potentiel touristique à exploiter, cela doit être la National League ou rien. Et le temps presse puisque, après l’équipe qui sera promue automatiquement cette année, il n’y aura plus qu’une place à prendre avant la fermeture de la ligue.»

‹‹Nous voulons aller au bout d’un projet, dont toutes les études montrent qu’il a un énorme potentiel dans une région éprise de hockey››

Philippe Jorand, investisseur valaisan

Professionnel de la construction établi en Valais, Philippe Jorand a imaginé, au même endroit, les contours d’une enceinte de 7000 places dont le coût de construction avoisine les 80 millions de francs, une somme qui serait majoritairement apportée par des investisseurs. «Il est difficile voire impossible de gagner de l’argent avec une patinoire, mais le but n’est pas d’en perdre non plus, explique le frère de Pierre-Yves Jorand, bien connu dans le milieu nautique. Nous voulons seulement aller au bout d’un projet, dont toutes les études montrent qu’il a un énorme potentiel dans une région éprise de hockey.»

‹‹Il est important que le dossier soit traité avec intelligence, diligence et dans le respect de l’histoire du club et de son identité››

Pierre Berthod, président de la Ville de Sierre

A Sierre, l’association des mots «projets» et «patinoire» résonne comme une rengaine rébarbative. Lors des trente dernières années, des dizaines d’idées plus ou moins sérieuses, souvent farfelues et irréalistes, n’ont jamais dépassé le seuil de l’ébauche et ont nourri les pages du journal de Carnaval. C’est probablement la raison pour laquelle Pierre Berthod, qui nous a reçu le 11 février et qui a convié le président du HC Sierre Alain Bonnet autour de la table, adopte la posture d’un président flatté, mais prudent. «Je remercie les gens qui démontrent de l’intérêt pour notre région et qui ont la volonté de positionner notre club dans l’élite du hockey suisse. Cela confirme que nous sommes à un moment charnière, il est important que le dossier soit traité avec intelligence, diligence et dans le respect de l’histoire du club et de son identité.» Le président du club ajoute: «Le HC Sierre, dont la survie est assurée malgré les effets de la pandémie, est un club familial et doit le rester. Nous souhaitons grandir sans perdre nos valeurs.»

‹‹Nous désirons prendre des parts dans le club et souhaitons que les personnes en place continuent à nos côtés››

Tout ça, Chris McSorley l’a bien compris et n’a pas l’intention de changer la culture d’une organisation qui soufflera ses 90 bougies en 2023. «Nous désirons prendre des parts dans le club et souhaitons que les personnes en place, dont le travail est remarquable, continuent à nos côtés. Cette participation n’est pas un caprice, elle est indispensable pour gérer le risque lié au montant de l’investissement dans la future arena, dont la viabilité reposera de façon prépondérante sur les revenus qu’elle générera à travers le hockey.» L’Ontarien n’a pas non plus pour objectif de s’incruster derrière le banc à la place de l’entraîneur actuel, Dany Gelinas. Il devrait ne s’installer dans le Valais central que dans trois ans. ««Selon nos projections, reprend Philippe Jorand, on espère tout mettre en oeuvre pour que la stade puisse être livré à l’horizon de l’automne 2024, avec une équipe en National League.»

L’attrait du plafond salarial

Mais Sierre a-t-il vraiment le potentiel pour s’établir et exister dans la ligue la plus compétitive du pays où le plus petit budget actuel est quatre fois plus important que le sien? «Si on avait un doute, on n’aurait pas déposé notre lettre d’intention, coupe McSorley. En 2024, il y aura un plafond salarial en National League. Croyez-moi, on pourra réunir une enveloppe de 11 ou 12 millions et exercer un vrai rôle dans cette catégorie de jeu.»

‹‹Des matches contre Berne, Lausanne ou Gottéron, cela serait magnifique››

Pierre Berthod, président de la Ville de Sierre
Des mots qui ont des fondements objectifs et qui, cette fois, ne finiront peut-être pas dans le journal de Carnaval. «Des matches contre Berne, Lausanne ou Gottéron, un stade avec deux surfaces de glace utiles pour les écoliers, les cours de patinage artistique, les jeunes hockeyeurs, cela serait magnifique, en convient Pierre Berthod. Il y a clairement une volonté commune de pouvoir concrétiser le projet. Mais le travail ne fait que commencer.»

Mais encore... :ugeek:

Le HC Viège demeure placide

Si Chris McSorley et ses partenaires réussissent à passer de la parole aux actes, ils mèneront une bataille avec le HC Viège, qui a inauguré une nouvelle patinoire dotée de 5100 places en 2019 et qui ambitionne de décrocher l’une des deux places disponibles dans la future National League à 14 clubs.

Il semble en effet clair que ces deux fauteuils ne seront pas occupés par des formations valaisannes. «A Viège, nous voyons toute concurrence comme un atout pour grandir, nous positionner et promouvoir le hockey dans une région périphérique comme le Valais, relativise Sébastien Pico, CEO de l’équipe basée à la Lonza Arena. Nous sommes partenaires du HC Sierre dans les rangs juniors et avons d'excellentes relations avec ses dirigeants. Même avec cette nouvelle donne il n’y a pas de raison que cela change.»

Business, business... :arrow:

Avatar de l’utilisateur
Bartman
Messages : 289
Inscription : jeu. 1 sept. 2011 15:14
Contact :

Re: McS la fin d'un cycle?

Message par Bartman » dim. 14 févr. 2021 09:50

Je ne sais pas quoi penser de cela... Ca me rappelle les débuts de l'ère Anschutz... McS impliqué dans un gros projet sportif avec nouvelle patinoire é la clé..., est-ce que les investisseurs paient en roubles ou en dollars ?

Comment rentabiliser une patinoire de 7000 places ... à Sierre...

Vu les mentalités de clocher en Valais j'ai des gros doutes qu'un sédunois, martignerain ou montheysan mettra les pieds là bas, même pour voir Gottéron ou Berne ?!

Avatar de l’utilisateur
indy
Messages : 2769
Inscription : ven. 2 sept. 2011 12:01

Re: McS la fin d'un cycle?

Message par indy » dim. 14 févr. 2021 09:58

Surtout quand à 30km de Sierre y'a déjà une équipe qui ouvertement cherche la promotion avec une patinoire neuve.

Et une patinoire de 7'000 pour une ville de 15'000... ouais ça me semble optimiste tout ça

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 3 invités